Maternité et couverture assurantielle

Avec notre partenaire, le Groupe Pasteur Mutualité, nous vous apportons des solutions afin de maintenir vos revenus dans les moments importants de votre vie.

Vous êtes remplaçante et avez un projet de grossesse ?

Au moment de souscrire votre contrat, vérifiez les garanties en adéquation avec votre activité et le délai de carence pour bénéficier des garanties liées à la grossesse (souvent un an d’adhésion).

Chez GPM, la date de prise d’effet de la garantie doit précéder d’un mois au moins la date présumée de la conception.

Vous êtes couverte et enceinte ? Félicitations !

En cas d’arrêt de travail, pourrez-vous avoir des indemnités journalières
liées à une grossesse pathologique ?

Chez GPM, c’est possible et les indemnités journalières liées à une grossesse pathologique seront versées sur la base de l’année N-1.

N’oubliez pas de transmettre à votre assureur les pièces justificatives
nécessaires à l’indemnisation au titre des indemnités journalières de grossesse pathologique.

Au moment du congé maternité, si vous n’avez pas eu d’arrêt de travail préalable, c’est le moment de transmettre les pièces justificatives nécessaires à votre indemnisation au titre des indemnités journalières maternité.

Chez GPM, elles seront versées sur la base de l’année N-1. Les pièces justificatives demandées sont les suivantes :

  • Calendrier CPAM de grossesse
  • Attestation médicale précisant le type de grossesse : simple ou multiple et les dates présumées de grossesse et d’accouchement
  • La déclaration fiscale 2035 de l’année N-1
  • Un RIB
  • Une attestation sur l’honneur de non activité

Votre enfant est arrivé : il va bien, et vous ?

La protection que vous avez choisie prend-elle en compte les problèmes de suite de couche ?

Chez GPM, le contrat maintien de revenus prend en compte l’arrêt de travail pour suite de couches :

  • en l’absence d’arrêt de travail préalable : leur transmettre les pièces
    justificatives nécessaires à l’indemnisation au titre des IJ maladie
    (arrêt initial + certificat médical + déclaration fiscale 2035 de
    l’année N-1 + RIB + attestation sur l’honneur de non-activité)
  • si l’arrêt intervient après un arrêt initial pour grossesse
    pathologique : leur transmettre la prolongation

Et n’oubliez pas, en cas de détention d’un contrat santé GPM de plus d’un an, adressez-leur le certificat de naissance pour paiement de la prime maternité due au titre du contrat complémentaire santé !

Quelques astuces pour protéger votre famille :

  • Mettre à jour le contrat prévoyance : la clause bénéficiaire ou la souscription d’une rente éducation, par exemple.
  • Mettre à jour le contrat santé : demander le rattachement de l’enfant au contrat complémentaire santé et adresser l’attestation de sécurité
    sociale où figure l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.